Mon chien devient vieux

On l’a déjà vu dans l’article « quel est l’âge humain de mon chien », il est important de prendre conscience de l’âge qu’a votre animal de compagnie, afin de l’accompagner au mieux dans son vieillissement.

Bienvenue chez les seniors Pitou !

Pour rappel :

Un chien de petite taille devient senior autour de ses 10 ans (60 ans en années humaines).

Un chien de taille moyenne (10 à 40 kg) devient senior à ses 8 ans (63 ans en années humaines).

Un chien de grande taille (> 40kg) devient senior à ses 6 ans (58 ans en années humaines).

Les principales maladies liées au vieillissement :

Voici les principales maladies rencontrées par un chien vieillissant. C’est important de les avoir en tête pour pouvoir noter les différents symptômes. En fonction de l’intensité des symptômes, il conviendra d’amener votre chien pour une consultation vétérinaire.

Le syndrome néphrotique (affection rénale) – le syndrome prostatique :

  • Une consommation d’eau et des mictions beaucoup plus fréquentes et importantes
  • Ou au contraire des difficultés à uriner, mictions répétées, sang dans les urines

Le syndrome hépatique :

  • Diarrhées et/ou vomissements épisodiques
  • Amaigrissement, épanchements abdominaux, jaunisse

Les maladies cardiaques :

  • Fatigue à l’effort, essoufflement, toux
  • Épanchements abdominaux et/ou thoraciques
  • Hypertension, syncopes

Maladies endocriniennes :

  • Augmentation de la consommation d’eau et du nombre/volume de mictions
  • Perte de poils
  • Obésité ou amaigrissement

Maladies dentaires :

  • Mauvaise haleine,
  • tartre,
  • déchaussement des dents avec des conséquences possibles sur l’organisme

Troubles locomoteurs :

  • Douleur, boiterie
  • Fatigue à l’effort
  • Perte de muscles, prise de poids
  • Arthrose (votre chien ne saute plus sur son fauteuil préféré ou ne court plus après le facteur…)
  • Réticence à se lever (même pour une saucisse), difficulté à se coucher

Troubles cutanés :

  • Kyste, nodule, ganglion, grosseur
  • Il est important de brosser et palper votre chien 1 à 2 fois par semaine, pour vérifier si tout va bien et aussi lui permettre de rester propre, si sa mobilité est réduite c’est plus difficile pour lui de faire sa toilette.

On entend trop souvent que c’est normal de constater un ou plusieurs de ces symptômes chez un chien vieillissant. Et bien sachez que non !

L’âge n’est pas une excuse pour laisser vivre son chien avec ses soucis de santé et il convient de les prendre en considération pour le bien-être de votre animal.

Il est possible qu’on ne puisse pas le guérir, mais on peut néanmoins ralentir la progression ou améliorer son confort de vie. Et ce n’est pas rien !

Mon chien vieillit et son comportement change :

Un peu comme pour les humains, la vieillesse peut être accompagnée de changement de comportement.

Le fait de ne plus pouvoir se déplacer aisément, d’avoir des douleurs, de ne plus bien entendre…tout cela peut avoir des répercussions sur le comportement d’un chien.

La surdité par exemple, entraîne un désintérêt et un isolement si l’origine du bruit n’est pas quelque chose de motivant. Il peut aussi provoquer de l’anxiété ou de l’agressivité car votre animal peut être surpris (il ne vous a pas entendu arriver…) ou il n’a pas reconnu un bruit qu’il connaît pourtant.

C’est très fréquent chez les chiens et il faut en tenir compte pour éviter le mal-être de votre chien ou les accidents.

Les troubles cognitifs (oubli de ce qu’il connaît, incapacité à apprendre, pipi dans la maison…) peuvent être accompagnés de troubles de l’humeur (irritable, grogne, s’isole, ne supporte plus qu’on le touche…).

On note aussi des troubles du rythme de vie, avec un animal qui dort en journée et déambule la nuit, parfois en gémissant ou en hurlant…

On peut aussi faire face à un animal désorienté, qui se perd dans la maison, qui semble bloqué devant un mur ou un meuble, sans savoir comment le contourner, qui est « absent » comme perdu dans ses pensées.

Avec l’âge et les pathologies vues ci-dessus, le chien peut devenir confus, dépressif.

L’anxiété peut aussi le rendre peureux, il ne supporte plus de rester seul, il aboie, détruit, pleure, il « s’oublie » sur le tapis, devient très pot-de-colle. Il peut aussi s’isoler et fuir les contacts.

Certains chiens développent un toc de léchage, souvent de l’extrémité d’un membre, jusqu’à s’enlever tous les poils ou même mettre la peau à vif.

(NB: Ces signes de stress peuvent aussi être démontrés par des animaux plus jeunes).

Le vétérinaire, votre meilleur allié !

Vous êtes le mieux placé pour bien observer votre chien et noter des changements.

Consultez régulièrement votre vétérinaire et faites-lui part de ce que vous avez remarqué.

C’est le professionnel qui pourra poser un diagnostic objectif sur l’état de santé de votre animal.

Avec des bilans sanguins, hormonaux… ou des examens en imagerie, il pourra prescrire un traitement ou vous donner des indications générales pour garder votre animal le plus en forme possible.

Des traitements existent pour diminuer ses douleurs, les troubles hormonaux, son anxiété…

Une alimentation équilibrée et adaptée à votre chien aidera également beaucoup.

Comment aider mon chien vieillissant ?

  • Il faudra sans doute adapter son lieu de couchage (pas d’escalier, pas de saut à faire…) . Si son lieu préféré est en hauteur, pensez à installer un marchepied ou une rampe pour lui permettre d’y accéder.
  • Le temps de balade devra être raccourci en fonction des capacités physiques de votre chien. Il vous appartient de ne pas le laisser gambader à gogo, même si votre chien est heureux de le faire. Les animaux n’ont pas la notion de souffrance comme nous, humains. La douleur ne les empêche pas toujours d’agir « normalement » et sans penser aux conséquences. Il faut donc veiller à trouver l’équilibre entre les besoins physiologiques et les capacités physiques de votre chien, pour qu’il garde le moral sans risquer de se retrouver à en souffrir.
  • Si votre chien a des soucis pour se retenir, pensez à multiplier les petites sorties, y compris en soirée et la nuit, pour éviter les accidents. Et ne le grondez pas si ça arrive, il n’y peut pas grand-chose…
  • Adapter les repas à la dentition de votre animal (et à ses besoins nutritionnels)
  • Veillez à ce qu’il ait de l’eau fraîche et propre constamment à disposition.

Il est important que votre chien ne se retrouve pas délaissé ou isolé, du fait de son âge. Il faut conserver sa place au sein de la famille, lui accorder tout le temps qu’il mérite, continuer à lui témoigner de l’amour en le câlinant, en lui offrant des petits extras de temps en temps (os à ronger etc…), à jouer avec lui en respectant ses capacités physiques et intellectuelles (avec l’idée qu’il doit y prendre du plaisir et en sortir heureux).

C’est parfois difficile, mais il faut accepter qu’il vieillit et faire avec ses nouvelles faiblesses, comme on le fait avec les humains. Même s’il est moins dynamique et qu’il ne peut plus vous faire la fête comme il avait l’habitude de le faire, il reste le chien qui vous aime sans doute plus que tout au monde !

One Comment on “Mon chien devient vieux

  1. Pingback: Le viellissement chez le chat - Only Pawsitive Solutions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *