Vive les chiens qui grognent

Souvent mal interprété, le grognement est vu comme un comportement qui doit être réprimandé, on ne laisse pas passer.

Pour beaucoup de monde, un chien ne peut pas grogner à un enfant, à un autre chien ou à un adulte, peu importe la situation.

Combien de fois avez-vous grondé votre chien pour avoir osé grogner ou montrer les dents ?

Vous souvenez-vous de la situation ? Avez-vous cherché à comprendre pourquoi il faisait ça et ce qu’il cherchait à vous dire ?

Je grogne donc je dis…

Un chien ne grogne pas juste pour le plaisir.

Grogner et montrer les dents font partie de la panoplie de langage du chien. C’est donc normal qu’il les utilise pour s’exprimer.

S’il en arrive là, c’est généralement pour exprimer de l’inconfort, de la gêne, du stress, de la peur… N’y voir que de l’agressivité, c’est oublier les 3/4 de l’histoire. Il faut savoir ce qui le fait réagir pour comprendre ce qui se passe, l’émotion derrière ce comportement.

Il vous prévient que quelque chose ne va pas pour lui, vous vous devez de l’écouter et de faire en sorte que cela cesse.

Or c’est trop souvent l’inverse qui se passe.

Un chien qui grogne a le droit à un « Chhuuut », «Heyyy », «  Non !! », et bim ! Un coup sur sa laisse… Grave erreur !

Il va falloir prendre conscience que ce grognement est déjà quasi en bout de sa chaîne d’expressions. Vous avez malheureusement manqué tous les autres signes dont il dispose dans son langage de chien (On en parle ici: les signaux d’apaisement).

Punir un grognement est une erreur

Punir un grognement, c’est dire à votre chien « Je me fiche de ce que tu ressens, tais-toi ».

C’est sûr que votre « chut » ou votre coup de laisse a fait taire Pitou. D’ailleurs, il a bien compris vu qu’il a « sa tête coupable », n’est-ce pas ?

Hmm… Sauf que dans sa tête, ce n’est pas du tout ce qui se passe.

Ce que votre chien apprend ? Qu’exprimer clairement qu’il est mal et qu’il veut être tranquille ne sert à rien. Que vous n’êtes pas capable d’assurer sa sécurité psychologique en faisant cesser cette situation qui est difficile pour lui et le pousse à grogner, montrer des dents…

Imaginons que votre chien ait grogné face à un groupe d’enfants qui s’agitent et crient autour de lui. Punir son grognement ne peut que renforcer son inconfort. Dans la tête de votre chien, il a d’autant plus raison de ne pas aimer ça, « déjà ils crient, ils courent et en plus je me prends un coup de laisse à cause d’eux ». Bilan : les enfants c’est l’horreur, je déteste ça. Et vous voilà avec un chien qui verra tous les enfants comme des monstres.

Éduquer les enfants au langage canin est indispensable, pour éviter les accidents. C’est dans ce but que je me suis formée dans le cadre du PECCRAM (Programme d’éducation à la connaissance du chien et au risque d’accidents par morsure) et que je propose des ateliers, auprès de structures accueillant du jeune public, mais aussi chez les particuliers.

Grognement, punir c’est le pire :

Puisque j’ai déjà montré à mon Humain que je n’aimais pas cette situation, j’ai léché mon nez, tourné la tête, détourné mon regard, j’ai fini par grogner un peu et que tout ce que j’ai gagné c’est un gros coup sur ma laisse et que je me suis fait gronder… Que me reste-t-il d’autre pour lui faire comprendre que j’ai BESOIN qu’il fasse cesser cette situation ?

A votre avis, que se passe-t-il si prévenir n’apporte rien de bien, puisque « Je ne suis pas écouté et même pire, je suis puni » ? Que se passe-t-il si la situation ne lui permet pas de se sauver ?

 C’est assez simple. Il lui restera sa dernière arme pour se faire respecter, s’il doit en arriver là.

La morsure.

Grogner c’est prévenir et prévenir c’est guérir !

Pas très sympa comme option, n’est-ce pas ? Un chien qui mord est un chien qui en est arrivé à la conclusion que tous les autres messages qu’il envoyait ne servaient à rien puisque sans effets.

Vous voilà donc avec un chien qui va mordre sans prévenir, vu que ça ne sert à rien.

Vous pensiez que la situation était réglée parce que votre chien ne grognait plus, donc tout va bien. Jusqu’à l’accident.

Pour votre chien, les choses sont simples -> Je parle, il ne se passe rien. Je pince/mords, on arrête tout. Ok donc mordre/snapper est le bon message pour que ça soit efficace. C’est noté, désormais je ferai ça, merci de m’avoir éclairé sur ce qu’il vous faut pour m’écouter.

Ce n’est pas vraiment ce qu’on veut, n’est-ce pas ?

Un chien qui ne prévient plus est pire que tout. C’est le fameux « il n’avait jamais été agressif avant ». Oui, mais il vous avait prévenu par tous les moyens à sa portée. Vous n’avez pas écouté/compris.

Et cette incompréhension l’a rendu imprévisible, une bombe à retardement, prête à se dégoupiller d’un coup.

Mon chien grogne, je l’écoute et j’agis

Vous l’avez compris maintenant, si votre chien grogne c’est qu’il a déjà exprimé son malaise auparavant. Connaître les signaux d’apaisement est primordial pour toute personne ayant un chien.

C’est grâce à cette connaissance et à la prise en considération des limites de votre chien, dans telle ou telle circonstance, que vous allez pouvoir développer une confiance sans faille entre vous. Il saura qu’il peut compter sur vous pour l’écouter et vous saurez qu’il vous dira si quelque chose ne lui va pas.

Votre chien a beau être le meilleur, adoooorer les enfants, il peut lui arriver d’avoir envie d’être pépère, dans son coin, sans servir de doudou ou devoir jouer avec les enfants du voisin.

En parlant de jeux, votre chien a le droit de vouloir jouer seul avec sa balle. C’est à vous d’apprendre à distinguer ses grognements de jeux des grognements qui disent « Laisse-moi jouer seul », simplement en observant le reste de ses attitudes, son langage corporel. Il revient vers vous ou non ? Il grogne en tirant sur la corde dont vous tenez l’autre bout, mais si vous lâchez ? Il court à l’autre bout du jardin avec son jeu ou il attend que vous recommenciez ? C’est la même chose s’il joue avec un autre chien. Les grognements sont des interactions normales, tant que l’intensité reste normale et que le langage corporel de votre chien n’indique pas qu’il est en train de monter en pression ou de se faire embêter par l’autre chien. D’où l’importance de garder un oeil sur son chien et de savoir mettre fin à la session de jeux avant que ça ne dérape.

Dans des situations autres que le jeu, il va falloir gérer votre environnement et intervenir rapidement, faire baisser la tension pour que la situation reste sous contrôle.

Demandez à la personne de reculer, de récupérer son chien, aux enfants de ne pas crier et s’agiter autour de votre chien… Respectez et faites respecter ses limites.

Et rassurez votre chien, d’un ton calme et assuré « Tout va bien, je t’ai compris ! ». Remerciez-le de vous avoir prévenu !

Vous montrer compréhensif envers votre chien ne le rendra pas agressif ou réactif, au contraire, ça le sécurisera.

Eviter que ça aille plus loin qu’un grognement

Cet article parle des grognements considérés comme « normaux » pour un chien.

La situation est complètement différente si vous faites face à un vrai trouble du comportement.

Un chien qui n’aime pas qu’on touche sa gamelle, ses jouets, ça peut être gérable ou ça peut être un vrai souci. Dans ce cas, il est nécessaire d’intervenir et de le faire bien, afin de ne pas renforcer ce comportement ou de provoquer un accident.

Si votre chien se montre réactif avec les autres chiens, les enfants…l’aide d’un professionnel est indispensable pour adopter les bons réflexes, qui vous sécuriseront et vous aideront à faire en sorte que votre chien soit plus détendu (et vous aussi !).

N’hésitez pas à me contacter au 06.84.28.39.49

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *